La malédiction du zoom


  • Admin

    J’utilise rarement un zoom, en fait, uniquement en vacances (et sans doute pour les futures sorties sur des mouvements sociaux avec mon nouveau 16-55/2.8, mais là, je raconte ma vie). Donc, pour en revenir au sujet, en vacances je prends un zoom et une ou deux focales fixes (lumineuses pour le soir ou pour me la jouer photographe), et c’est la merde car je ne sais jamais comment composer avec un zoom : détail ou plan large, et je me retrouve avec chaque photo en double, voire en triple avec une position intermédiaire.

    Au moment de choisir, forcément, c’est encore la zouille car les deux/trois versions me vont souvent. Mais ce n’est pas raisonnable… Et vous, vous faites comment pour trancher ? Vous avez un truc ou vous ne vous êtes jamais posé la kouestionne ?


  • Admin

    Même problème que toi.
    J’ai revendu mes zooms. Problème réglé.


  • Admin

    @Gief-Kan a dit dans La malédiction du zoom :

    Même problème que toi.
    J’ai revendu mes zooms. Problème réglé.

    En effet, c’est une solution, radicale, mais ça ne te gêne pas en vacances ?

    Pour le coup, j’ai aussi découvert les focales très courtes : j’ai un 10-24 (éq 15-36) que je n’utilise jamais et là, sur mon 18-55 (éq 27-80) j’étais souvent à la focale la plus courte. Je ne comprends pas pourquoi les choses intéressantes se trouvent au premier plan en vacances et pas au quotidien. Encore un mystère à percer…


  • Admin

    Je pars avec 2 fixes (quasiment tout le temps le 50 et un autre selon le programme et mon humeur). Et puis je fais avec. J’ai arrêté de me dire que mince j’allais rater des photos si je n’avais pas telle ou telle focale.


  • Admin

    Un 50 et un 35 ou plus court (18 ?) ?


  • Admin

    Ca dépend.
    35 ou 20 ou le macro exceptionnellement (150 FF, uniquement si j’ai le sac à dos…)

    C’était déjà ma façon de faire avec le µ4/3.


  • Admin

    @Gief-Kan a dit dans La malédiction du zoom :

    Même problème que toi.
    J’ai revendu mes zooms. Problème réglé.

    Même problème même solution. Réglé ^^



  • @Narayama a dit dans La malédiction du zoom :

    Au moment de choisir, forcément, c’est encore la zouille car les deux/trois versions me vont souvent. Mais ce n’est pas raisonnable… Et vous, vous faites comment pour trancher ? Vous avez un truc ou vous ne vous êtes jamais posé la kouestionne ?

    En fait, tout dépend du sujet et des conditions de prises de vue.
    Lorsque je prends des photos d’enfant (qui je pratique à minima autant que la photo “nature”), j’apprécie beaucoup la souplesse des zooms pour tout ce qui n’est pas posé (on m’a mis un canon 1dx² équipé du dernier 100-400 dans les mains il y a 15 jours, l’objectif pouvant faire la map à 1m, c’est un régal niveau polyvalence quand tu fais des photos animalière et de la proxi).

    Après, pour les scènes posées, style portrait avec environnement (grosso modo, photo souvenir de la petite famille dans un lieu que l’on a apprécié), je fais de plus en plus attention à la distance sujet/boitier (pour les déformations des visages).
    Sinon, aimant les grandes ouvertures, je choisis aussi la focale par rapport au rendu de la pdc.
    Après, même si je bouge beaucoup plus qu’avant, en utilisant un zoom, je ne le fais pas autant qu’avec une focale fixe, pour soigner mon cadrage, hormis si j’utilise les focales extrêmes. Je pense que c’est une habitude à prendre.