Bienvenue sur le Forum Regards Photo.

Liens rapides : s’inscrire / se connecter / parcourir le forum / lire l’aide

Vous trouverez ici un groupe et un espace accueillant pour partager vos photos, les critiquer, échanger et apprendre sur tout ce qui fait la photographie : le matériel, la technique, le post traitement, la retouche, les inspirations etc

Nous organisons aussi des sorties photo dans la vraie vie pour nous rencontrer, shooter et boire une bière.

Attention, Regards photo pourrait bien devenir votre deuxième maison !

Photo de rue


  • Admin

    J’ai essayé cette après midi de faire un peu de photo de rue (je veux dire, avec des gens dessus).
    Définitivement un domaine où je ne suis pas à l’aise 😕

    1
    20220129_1521_DSC03810_1920Exif.jpg

    2
    20220129_1536_DSC03825_1920Exif.jpg

    3
    20220129_1538_DSC03828_1920Exif.jpg

    4
    20220129_1544_DSC03829_1920Exif.jpg

    5
    20220129_1612_DSC03857_1920Exif.jpg



  • @Gief-Kan j’aime bien la 2 et 4 pour leurs compositions,on lit très rapidement l’image.
    pour la 1 et 3 il y a beaucoup d’éléments du coup on s’y perd, pour la 5 composition et histoire au rendez-vous, on ale sentiment d’une photo prise en passant



  • Hummm la première est vraiment bien et typiquement classé photo de rue, elle est intemporelle.
    Les autres par certains éléments font plus photos du quotidien, t’a difficulté doit venir de là.


  • Admin

    Merci pour vos avis.

    @eriq13 : oui, la dernière est pris “en passant”…
    @Sunlight : oui aussi, ce sont des photos banales, c’est dur de sortir quelque chose qui sorte du lot.



  • une fois de plus, je ne suis pas d’accord avec @Sunlight !
    à mon sens, ces 5 photos sont bien des photos de rue : il y a une présence humaine spontanée, non posée
    effectivement, l’exercice est difficile

    mais j’ai un faible pour la 2 👍 :

    • composition classique : les 2 éléments principaux sont aux 1/3 de l’image (vélo et personnage)
    • les colonnes alignées définissent une ligne de fuite, qui part du vélo vers le personnage
    • le personnage est particulièrement bien placé dans l’ouverture du porche
    • le traitement NB est réussi, alors que le temps maussade n’était pas très aidant
      (j’aurais bien “déformé” un peu l’image pour rendre la corniche horizontale, sans faire penchouiller les colonnes)

  • Admin

    Merci pour ton avis @tonton .

    La 2 est la moins “instantanée” du lot (je veux dire par là que j’ai pris plus de 10 secondes pour faire la compo, mais je n’ai pas eu non plus 2 minutes car la demoiselle bougeait). Le truc qui m’attire le plus l’œil en voyant la photo maintenant, c’est le bout de porte fenêtre que l’on voit à gauche, juste après la colonne du premier plan. Si je devais refaire la photo, je me décalerais un poil pour fermer un peu plus l’angle et cacher cette porte fenêtre.

    Pour les traitements, j’ai fait rapide (comme pour la prise de vue 😄 ) : donc noir et blanc assez basique, pas de suppression de petits détails inesthétiques, pas de correction de perspective, etc.

    Le 35mm m’a paru une bonne focale pour cet exercice. Et je pense que la config est assez discrète.
    Il me faut plus de pratique !



  • Je ne comprends pas où serait le problème de composer une photo de rue, Doisneau et Cartier-Bresson passaient de longues minutes à attendre qu’un passant entre dans le cadre pour déclencher
    et d’accord avec toi pour le décalage vers la gauche, ça aurait supprimé la porte fenêtre mais aussi le bout de toit


  • Admin

    Il n’y a pas de problème a priori à composer une photo de rue 🙂
    C’est juste que c’est juste extrêmement difficile, pour avoir une compo intéressante, avec des gens bien positionnés - et personne d’autre qui vient gêner, etc.
    Il faut sans doute beaucoup de pratique, une bonne connaissance des lieux et du comportement des gens à cet endroit là, beaucoup de patience, un peu de chance (ou des modèles qui posent 'innocemment").
    Avec mon petit niveau sur le domaine (et ma patience limitée je l’avoue aussi), j’ai surtout misé sur la réactivité et la spontanéité.



  • @Gief-Kan ici, tu verras un petit gars qui ne fait que de la photo de rue.


  • Admin

    @Brata Je crois que je ne suis pas encore prêt à prendre des gens dans la rue en photo en étant face à eux et si près (il travaille au 28mm !).



  • @Gief-Kan a dit dans Photo de rue :

    @Brata Je crois que je ne suis pas encore prêt à prendre des gens dans la rue en photo en étant face à eux et si près (il travaille au 28mm !).

    Je pense qu’il est très rapide.



  • @Gief-Kan je suis ce photographe depuis quelques années, mais c’est un spécialiste dans le domaine, et pas que… de très beaux Nb



  • Se poster sous le nez d’un inconnu et le shooter au grand angle sans prévenir est UNE des approches de la photo de rue, mais en aucun cas elle ne constitue LA photo de rue.
    Malheureusement, cette approche particulièrement intrusive, où le culot l’emporte sur l’esthétisme, et la rapidité à shooter sur la construction de l’image, remporte un succès grandissant, aux dépends de scènes de rue, quotidiennes ou insolites, qui constituaient le travail de Robert Doisneau ou Vivian Maier.
    A un tel point, qu’aujourd’hui certains pensent que photo de rue = photo volée… erreur ! 😞


  • Admin

    Je ne sais pas si les oppositions sont si nettes @tonton .

    Sauf à avoir une photo en tête et attendre 10 ans que les bonnes personnes viennent se mettre au bon endroit, avec la bonne expression, etc, je pense qu’il faut une certaine agilité (à penser immédiatement la photo et sa compo) et une certaine rapidité (pour réussir à prendre la photo que l’on vient de “penser”).
    Et ceci, sans avoir la volonté de voler la photo, ou le portrait en cliquant à bout portant au dernier moment.
    Par définition, une scène de rue est le résultat à l’instant x du déplacement aléatoire ou presque (du point de vue extérieur) de x personnes, avec également une fonction aléatoire sur là où elles vont regarder et l’expression qu’elles vont avoir. Et la “bonne combinaison” ne dure qu’une seconde, et ne se reproduira peut être jamais. Je ne suis pas certain qu’étudier pendant des heures, les mouvements des gens et leurs expressions te permettent de modéliser le truc et de définir ta photo.
    Certainement qu’un photographe de rue expérimenté dispose d’un regard plus affuté pour identifier les scènes potentiellement intéressantes, le type d’endroit où il est plus simple de réussir pour lui, etc. Mais au bout du bout, je reste convaincu qu’il faut de la rapidité.

    Pour revenir aussi sur la notion de photo volée, ce n’est pas ma volonté première.
    D’où le fait que je dise que je ne me sente pas prêt à prendre les gens, proche et de face, “en assumant” (c’est à dire sans faire ça à la sauvette). (Et je ne parle pas de photo faites avec un long téléobjectif).
    Mais là aussi, je ne sais pas s’il faut opposer les genres.
    Dans ma petite série, la 5 est la seule que je considère comme “volée”. J’en ai pris plusieurs (et finalement aucune avec une expression sympa des 2 personnes), mais le seul intérêt de cette photo est d’avoir un comportement “naturel” des 2 personnes. Savoir que je les prenais en photo (si tant est qu’ils acceptent) aurait tout changé.
    Les 2 types sont complémentaires, permettent de capter des choses différentes, non ?

    Si quelqu’un a des conseils pratiques sur la façon de faire ce genre de photo, je suis preneur 🙂



  • @Gief-Kan décidément, j’ai du mal à me faire comprendre sur ce sujet…
    j’essaye d’expliquer qu’il n’y a PAS QU’UNE SEULE approche de la photo de rue, mais que celle-ci est aujourd’hui pour beaucoup de photographes limitée à des gros plans volés, comme dans le lien proposé par @Brata
    par ailleurs, tu parles d’expression des personnes, mais la photo de rue, c’est aussi des silhouettes dont on ne voit pas le visage (donc l’expression) mais qui sont au bon endroit, au bon moment pour la construction de l’image
    par exemple, ta photo N°4 serait, à mon sens, plus intéressante et dynamique avec la silhouette d’un(e) passant(e), peu importe l’expression de son visage, que de toutes façons, on risque de ne pas déceler à distance

    il n’y a pas qu’un type de photos de portraits, ni qu’une seule façon de faire de la photo de paysage, pourquoi n’y aurait-il qu’une seule approche de photo de rue ?



  • Pour ma part, une préférence pour la 4, pour son côté épuré. (On aurait pu avoir une symétrie aussi, ou au contraire décaler davantage la personne sur la droite de la photo – pour éviter l’arbre trop sur la ligne, à gauche.)
    La 2 est bien aussi, même si je trouve la personne peut-être un peu trop à droite de la photo ? Pour le traitement, même si je sais que tu as voulu faire simple, j’aurais éclairci localement un peu cette personne.
    J’aime un peu moins la 3, où il y a trop de monde éparpillé, notamment de dos.

    @tonton On ne pense pas aux mêmes Doisneau et Maier alors 🙂 Il et elle ont beaucoup de photos volées prises très proches (même si ce n’est certes pas la totalité de leur travail, évidemment). Je viens même de voir une photo de Maier d’une personne au sol ayant fait un malaise ; je pense que niveau “culot” on n’est pas mal 😉


  • Admin

    @tonton a dit dans Photo de rue :

    @Gief-Kan décidément, j’ai du mal à me faire comprendre sur ce sujet…
    j’essaye d’expliquer qu’il n’y a PAS QU’UNE SEULE approche de la photo de rue,

    Désolé si je n’avais pas bien compris.
    Mais sur ce point là, nous sommes d’accord 🙂

    @tonton a dit dans Photo de rue :

    par exemple, ta photo N°4 serait, à mon sens, plus intéressante et dynamique avec la silhouette d’un(e) passant(e), peu importe l’expression de son visage, que de toutes façons, on risque de ne pas déceler à distance

    NB : quand je parlais d’expression, c’est à prendre au sens large, attitude du corps, etc ce n’est pas seulement l’expression du visage.
    Ta proposition est valable bien entendu, mais ce serait une autre photo.
    J’ai gardé celle-ci car justement elle est hyper statique : la personne assise sur le banc, la personne debout derrière (à l’arrêt), la compo symétrique (*) avec les arbres et les colonnes, etc. Bref, un monde “arrêté” qui fait écho à la phrase écrite sur le banc. Le “mouvement” est peut être à l’intérieur de la tête de la personne assise qui “élabore” dans sa tête, et inversement, son silence intérieur trouve un écho dans ce cadre figé.

    (*) oui @JennyH tu as raison, je pourrais recadrer un peu pour couper cet arbre trop près du bord et pas présent à droite.

    @JennyH a dit dans Photo de rue :

    J’aime un peu moins la 3, où il y a trop de monde éparpillé, notamment de dos.

    Oui, trop de personnes de dos, je suis d’accord 😞



  • @JennyH a dit dans Photo de rue :

    @tonton On ne pense pas aux mêmes Doisneau et Maier alors Il et elle ont beaucoup de photos volées prises très proches (même si ce n’est certes pas la totalité de leur travail, évidemment). Je viens même de voir une photo de Maier d’une personne au sol ayant fait un malaise ; je pense que niveau “culot” on n’est pas mal

    décidément…
    Quitte à me répéter, je n’ai pas dit que les gros plans pris sous le nez d’un modèle non consentant n’était pas de la photo de rue, mais que ce n’est pas la seule approche de la photo de rue, notamment chez Doisneau et Maier, la preuve :
    https://www.robert-doisneau.com/fr/portfolios/
    http://www.vivianmaier.com/gallery/street-1/



  • une que j’adore chez Doisneau (même si on peut supposer qu’elle a été “un peu posée” ?) : https://www.robert-doisneau.com/fr/portfolios/1500,danse.htm



  • @tonton Oui, oui, je n’ai pas dit le contraire. Je rebondissais, car ici :

    Malheureusement, cette approche particulièrement intrusive, où le culot l’emporte sur l’esthétisme, et la rapidité à shooter sur la construction de l’image, remporte un succès grandissant, aux dépends de scènes de rue, quotidiennes ou insolites, qui constituaient le travail de Robert Doisneau ou Vivian Maier.

    tu semblais opposer la photo de rue de ces deux photographes avec les photos de rue du lien de Brata.


Log in to reply